Bienvenue au lancement en version bêta du nouveau site Web du CMC. Nous ajoutons de nouvelles fonctionnalités chaque jour! Vos commentaires

aubade

$13.98

En stock

En stock

aubade

Compositeur
Artiste
SKU: CD-CMCCD 27519
Type de média: Audio CD
Nombre de disques: 1
Date de Parution: 20191115
Durée: 01:02:48
Étiquette: Centredisques

aubade

La pianiste canadienne Janelle Fung s’est produite en récital partout au Canada, particulièrement à l’occasion de tournées organisées par Prairie Debut et par les Jeunesses Musicales Canada. Gagnante du prix Artiste de l’année du Conseil des artistes en tournée de la Colombie-Britannique en 2014, elle a également joué dans une vingtaine de pays sur les cinq continents. Passion-née de musique de chambre, elle s’est souvent jointe en concert au Quatuor Ying, au Quintette à Vents de New York ainsi qu’au violiniste Mark Fewer et au violoncelliste Matt Haimovitz. Mme Fung a obtenu de nombreux prix dans divers concours canadiens et internationaux, parmi lesquels la Joanna Hodges International Piano Competition, le Concours OSM-Standard Life et le Concours de musique du Canada. Née à Vancouver, Janelle Fung a commencé l’étude du piano à quatre ans, et elle a compté depuis parmi ses principaux maîtres Nelita True, Julian Martin et Marc Durand. Elle a complété son baccalauréat à la Eastman School of Music, sa maîtrise à l’École  Juilliard et son doctorat à l’Université de Montréal.

Cet enregistrement présente un échantillon représentatif de la variété des formes musicales et de l’étendue de la palette expressive dont Auguste Descarries (1896-1958) fait preuve dans ses œuvres pour piano solo. Ce musicien est également l’auteur de mélodies pour voix et piano, de pièces de musique de chambre, d’une Rhapsodie canadienne pour piano et orchestre, de musique religieuse, mais la musique pour piano gît au cœur de sa production, d’où elle brille à la fois par son abondance et par la richesse de son inspiration. Ce corpus trahit par moments l’influence de la musique russe, ce qui s’explique par la formation musicale que Descarries a reçue à Paris entre 1921 et 1929, après avoir obtenu le Prix d’Europe. Là-bas, il étudie le piano auprès de Jules Conus, l’analyse et la composition avec Georges Catoire, deux musiciens russes, et il y fait la connaissance de Serge Rachmaninov et surtout de Nicolaï Medtner, qu’il fréquentera assidûment dans les années 1920.