CONSEIL D’ADMINISTRATION NATIONAL

Acclamée pour sa « polyvalence stylistique, sa clarté, sa portée » (Halifax Chronicle Herald) et sa « magnifique puissance lyrique » (Vancouver Sun), la carrière de la soprano Heather Pawsey, basée à Vancouver en Colombie-Britannique, englobe l’opéra, l’oratorio, la musique symphonique, le récital, la musique de chambre et la musique contemporaine.

Lauréate du premier prix du Concours national de musique Eckhardt-Gramatté, elle s’est produite à travers l’Amérique du Nord, l’Europe et le Japon. Nommée Ambassadrice du Centre de musique canadienne – l’une des 50 interprètes et chefs d’orchestre « qui ont joué un rôle exceptionnel dans le façonnement de la scène musicale canadienne et l’élévation du profil de la musique canadienne » – elle a créé plus de 40 œuvres, dont beaucoup ont été écrites spécifiquement pour elle.

Connue pour avoir créé des rôles dans de nouveaux opéras canadiens—Kyoi Komachi / Komachi Visited (Tomoe Arts) de Farshid Samandari; Stickboy de Neil Weisensel (Vancouver Opera); One Thousand White Paper Cranes for Japan de Rita Ueda (Vancouver Inter-Cultural Orchestra; Prague Modern Orchestra, République tchèque; UA Ensemble, Amsterdam, Pays-Bas; West Coast International New Music Festival, Fukuoka, Japon); The Lake / n’-ha-a-itk de Barbara Pentland (Susan Allison; Astrolabe Musik Theatre/Turning Point Ensemble); et Your Breath My Breath: Dialogue for a Mother and Daughter de Leslie Uyeda (Saskatchewn Festival of Words)—Heather est la productrice et l’interprète principale du long métrage documentaire sur l’opéra The Lake / n’-ha- a-itk, le premier et le seul opéra canadien à être adapté en long métrage.

En tant que soliste, elle s’est produite avec l’Orchestre symphonique de Vancouver, Turning Point Ensemble (Vancouver, C-B.), Aventa Ensemble (Victoria, C-B.), Vancouver Island Symphony (Nanaimo, C-B.), Land’s End Ensemble (Calgary, AB), Emily Carr String Quartet (Victoria, C.-B.), Music on Main (Vancouver, C.-B.), Sonic Boom Festival (Vancouver, C.-B.), Indian Summer Music Festival (Burnaby, C.-B.), The Little Chamber Music Series That Could (Vancouver, C.-B.), Music in the Morning (Vancouver, C-B.), Golden Apple Theatre (Regina, SK) et CBC Radio, entre autres, et a été artiste invitée au Scotia Festival of Music (Halifax, N.-É.). Née et élevée en Saskatchewan, elle a donné un récital solo en l’honneur du centenaire de la province devant le lieutenant-gouverneur à Government House, en Regina.

En plus de sa carrière d’interprète bien remplie, Heather est la directrice artistique fondatrice et la directrice générale Astrolabe Musik Theatre. Elle est présidente du conseil d’administration du Centre de musique canadienne.

Frazer est un avocat spécialisé en droit des sociétés et en droit des valeurs mobilières, avec un accent particulier sur les fusions et acquisitions et le financement des entreprises. Il possède une vaste expérience dans une grande variété de fusions et acquisitions canadiennes et transfrontalières, d’investissements stratégiques et d’offres de titres (y compris les premiers appels publics à l’épargne). Frazer conseille ses clients à chaque étape de leur croissance et conseille également des courtiers en valeurs mobilières canadiens et internationaux sur les financements par actions et par emprunt et sur la réglementation des valeurs mobilières. Frazer est également un trompettiste amateur qui a des intérêts musicaux très variés.

Directeurs / Directrice

La carrière solo de Maureen s’est concentrée sur la promotion du répertoire classique contemporain canadien en collaborant avec des compositrices et compositeurs établis et émergents pour commander, créer et réinterpréter leurs œuvres. Son premier album, Lady of the Lake (Leaf Music/Naxos, juin 2017) comprend des cycles de chansons de Schubert et de la compositrice Fiona Ryan, originaire de Halifax, et a été nominé pour le prix de l’enregistrement classique de l’année (2018) par les Prix de la musique de la côte est et par Music Nova Scotia. En 2015, Maureen a fondé Crossing Borders, une série de récitals classiques contemporains qui a présenté des programmes de chansons d’art, d’airs d’opéra, de théâtre musical et d’électronique aux États-Unis et au Canada. L’automne dernier, elle a fait une tournée en Colombie avec un programme mettant en vedette des compositrices et compositeurs canadiens et colombiens.

En 2014, Essential Opera a présenté un programme triple de premières canadiennes où Maureen a créé les rôles de Dorothy Parker (Etiquette, Pearce), Anna (Regina, Denburg) et Cindy (Heather : Cindy + Mindy =BFFS 4EVER, Thornborrow). Maureen a également créé les rôles d’Helen (Aunt Helen, Pearce), Keri Ferrell (Hipster Grifter, Denburg), Lorelie Henderson (Stockholm Syndrome, Ryan), Bride (Cake, Pearce), Hannah (Hannah & Paige and the Zombie Pirates, Thornborrow), et Sœur Mary Francis/Mère Francis (Time of Trouble, Raum).

Sa formation officielle comprend une maîtrise en musique de l’Université de Toronto, un baccalauréat en musique de l’Université Dalhousie et un baccalauréat ès arts de l’Université St. Thomas (français et espagnol). Maureen a été professeure au Halifax Summer Opera Festival pour Cendrillon de Massenet, L’incoronazione di Poppea de Monteverdi, Alcina de Händel, et revient cette année pour Dido and Aeneas de Purcell et Venus and Adonis de John Blow. Elle est souvent membre du jury de festivals et offre des classes de maître et des ateliers dans les Maritimes et à Toronto.

Simon Bertrand a d’abord obtenu une formation multi-instrumentale au Conservatoire de Musique de Montréal où il étudia la clarinette et le saxophone avant de débuter des études de composition auprès d’André Prévost à l’Université de Montréal. De 1989 à 1998, il réside en France ou il étudie le saxophone classique, puis pendant trois ans l’écriture auprès de Marcel Bitsch, l’analyse et la composition auprès de Claude Ballif, sous l’égide duquel il achève ses études en 1994 avec un 1er Prix de composition à l’unanimité, premier nommé.

Plus récemment, de 1998 à janvier 2001, grâce à l’aide du Conseil des Arts et Lettres du Québec puis du Ministère des Affaires Culturelles du Japon, il séjourne au Japon ou il écrit de nombreuses oeuvres pour instruments traditionnels Japonais tels que le Koto, le Shakuhashi et le Shinobue, et est conférencier invité par les Universités Toho Gakuen de Tokyo et Elizabeth d’Hiroshima.

Son catalogue d’une trentaine d’oeuvres est principalement constitué d’oeuvres écrites pour instrument seul ou petites formations qui sont interprétées ou enregistrées dans de nombreux pays dont, notamment, en France, aux États-Unis, au Japon, aux Pays-bas, au Danemark, par divers solistes ou ensembles tels le Trio Maurice Duruflé, la soprano Elena Vassilieva, l’Ensemble Nishikawa, l’Ensemble Pro Musica Nipponia, Kifu Mitsuhachi (Shakuhashi), Catherine Brisset(Cristal Baschet), l’ensemble 20ième siècle de l’OSQ, Le Trio Contrastes, le New Danish Saxophone Quartet, le flûtiste Guy Pelletier, les clarinettistes Simon Aldrich et Jean-Guy Boisvert et le Nouvel Ensemble Moderne (NEM). Plusieurs de ses oeuvres ont aussi été diffusées sur les ondes de Radio-France, Radio-Canada et NHK (Japon).

Sa musique, en marge des écoles et dogmes est caractérisée par un grand dépouillement et l’épuration du matériau sonore utilisé, issu d’éléments de la tradition contemporaine occidentale du 20ième siècle mais aussi d’éléments issus des musiques extra-européennes. Les musiques de Messiaen, Scelci, Ligeti, Feldman et Vivier y sont sources d’influences tout comme les musiques traditionnelles d’Orient.

Rolf Boon est compositeur agréé du Centre de musique canadienne (CMC), membre de la Ligue canadienne des compositeurs (LCC), délégué de l’Académie canadienne des arts et des sciences de l’enregistrement (CARAS), membre de l’Académie canadienne du cinéma et Television (ACCT), de l’Audio Engineering Society (AES) et de New Music Edmonton (NME). Ses compositions continuent de bénéficier d’une exposition nationale et internationale, avec notamment des performances et/ou des présentations à Londres, New York, Vancouver, Toronto, Cracovie, Athènes, Barcelone, Berlin, Los Angeles, Istanbul et Pékin. En outre, ses œuvres ont été diffusées à plusieurs reprises sur CJSR Edmonton, CKUA Access Radio et à la radio/télévision de la CBC.

Il a reçu des commandes et des subventions du CRSH, du Conseil des arts du Canada, du Centre de musique canadienne, de l’Université de Lethbridge, de particuliers et de groupes multimédias. Il est récipiendaire du prix provincial d’excellence en enseignement de l’ACIFA Alberta et du British Columbia Senior Arts Award.

En plus de composer et d’enseigner la conception musicale pour le cinéma et les médias numériques, la technologie musicale et la théorie, Rolf a travaillé comme monteur de musique et synthétiseur sur plusieurs films et documentaires pour la CBC, Disney, Expo ’86, Lauron Productions et des indépendants. Il a également été le compositeur principal et le producteur des Jeux d’hiver du Canada de 1995. Il a reçu une commande de l’Orchestre symphonique de Toronto (TSO) pour le projet Mosaic célébrant le 150e anniversaire du Canada et a été quatre fois juré pour les prix Juno de l’Académie canadienne des arts et des sciences de l’enregistrement (CARAS) et quatre fois pour l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision. (ACCT).

Rolf est actuellement président du conseil d’administration du Centre de musique canadienne (CMC) pour la région des Prairies et représentant régional au conseil d’administration national du CMC. En tant qu’ancien président du département de musique de l’Université de Lethbridge (U de L), Rolf a dirigé le développement et la mise en œuvre du programme Digital Audio Arts. Il a également été président par intérim du département des nouveaux médias et est actuellement président par intérim du département de musique. Il a également co-développé le programme de conception numérique interactive au Collège régional de Grande Prairie.

Originaire de Kingston en Ontario, Rolf a étudié le piano et a obtenu un ARCT (1978, RCM) et un baccalauréat en musique (1980) de Queen’s University en interprétation et composition pour piano. À Queen’s, il a étudié le piano avec le Dr Ireneus Zuk et la composition avec le Dr Bruce Pennycook et le Dr Clifford Crawley. Rolf a obtenu une maîtrise en musique (1983) de l’Université de la Colombie-Britannique. À l’Université de la Colombie-Britannique, il a étudié la composition avec le Dr Steven Chatman et l’orchestration avec le Dr Eliot Wiesgarbe+r. Il est également titulaire d’un baccalauréat en éducation (1988) en éducation musicale secondaire de l’Université de la Colombie-Britannique et d’un doctorat (2002) en études politiques et en leadership de l’Université de l’Alberta.

Intime, résonnante et sonore, telle est la musique de Jennifer Butler, dont les compositions accordent une large part aux textures, aux strates, aux tensions et au silence.

Ses œuvres sont interprétées au Canada et aux États-Unis par des formations renommées telles que le Vertical Orchestra, l’Orchestre symphonique de Vancouver, la société Vancouver New Music, le centre Western Front (Vancouver), l’ensemble Lunatik (Québec), l’ensemble Arraymusic (Toronto), le Microscore Project (Los Angeles), l’ensemble Continuum Contemporary Music (Toronto), le collectif Nu:BC (Vancouver) et le duo Tiresias (Vancouver).

Ses plus récentes compositions comprennent Stolen Materials/Stolen Time, une commande de l’ensemble Standing Wave de Vancouver, The Tide Rises, The Tide Falls, écrite pour la société Vancouver New Music, Under Bleak Skies, une commande de la société Redshift pour l’ensemble Aventa et reprise lors de la première édition du festival de musique actuelle de l’Orchestre symphonique de Vancouver, Unvanishing, en collaboration avec la vidéaste Terry Billings et les Saskatoon Symphony Players, et Confluence, œuvre chorale composée sur les vers du poète Rae Crossman à l’occasion du 80e anniversaire de R. Murray Schafer. Jennifer travaille actuellement à de nouvelles compositions pour l’Orchestre interculturel de Vancouver et le trio Onyx.

Elle a obtenu son doctorat de l’Université de la Colombie-Britannique en 2009, sa composition-thèse traitant de l’esthétique féminine en musique et du rôle des genres masculin et féminin dans la création et la compréhension artistiques. Compositrice agréée du Centre de musique canadienne et présidente de la Ligue canadienne des compositeurs de 2011 à 2014, elle s’implique dans le projet Wolf du compositeur R. Murray Schafer depuis 2000. Pour en apprendre davantage, visitez le site Web www.jenniferbutler.ca

Jason Grossi est un compositeur, interprète, architecte et professeur. Originaire de Windsor, en Ontario, son travail de composition est exhaustif, allant d’œuvres pour petit ensemble jusqu’à des compositions pour grand orchestre. Ses œuvres musicales ont été interprétées au Canada et aux États-Unis. Ses œuvres architecturales couvrent presque tous les types de bâtiments et se situent en Amérique du Nord et en Europe. En plus d’être un concepteur, Jason est souvent recruté en tant qu’architecte spécialisé en conservation et a été responsable de la restauration de nombreux lieux historiques importants, en Ontario et en Europe. Jason est professeur et coordonnateur du programme interdisciplinaire Visual Arts and the Built Environment [VABE] à l’École des arts créatifs de l’Université de Windsor, où il enseigne les arts visuels et l’architecture.

Elaine Keillor, C.M., professeure émérite de recherche à l’Université Carleton, s’est produite en tant que pianiste et chambriste en Asie, en Europe et en Amérique du Nord.  Elle a reçu le diplôme d’associée (ARCT) en interprétation du piano du Conservatoire Royal de Musique (Toronto) et a réussi tous les examens théoriques à l’âge de dix ans, un record qui a été maintenu pendant plus de six décennies. Actuellement, elle a 30 CD à son actif en tant que musicienne de scène. Ces disques sont très appréciés pour leur choix de répertoire (en grande partie canadien) et leur interprétation.  Récompensée par la médaille Chappell de la meilleure pianiste du Commonwealth (1958), elle est ensuite devenue la première femme à obtenir un doctorat en musicologie à l’Université de Toronto. Elle a reçu de nombreux prix pour son enseignement et ses recherches, notamment le Merit Award de l’Université Carleton (1981), le Canadian Women’s Mentor Award (1999), le Outstanding ORMTA Teacher Award (2000), le Helmut Kallmann Prize for Distinguished Service (2004), le titre de membre honoraire à vie de la Société de musique des universités canadiennes (2009), le titre d’ambassadrice du Centre de musique canadienne (2009) et le Prix d’excellence SOCAN/CUMS pour l’avancement de la recherche en musique canadienne (2013). La nomination à l’Ordre du Canada (2016) a été faite en raison de son travail sur la musique canadienne et les traditions musicales des peuples autochtones du Canada.  Le 12 novembre 2016, l’Université Carleton lui a décerné un doctorat en musique, Honoris causa. Keillor est l’auteur de trois livres: John Weinzweig: The Radical Romantic of Canada (Scarecrow Press, 1994), Music in Canada: Capturing Landscape and Diversity (McGill/Queen’s Press, 2006), et Encyclopedia of Native American Music of North America (Greenwood Press ABC-CLIO, 2013), ainsi que de nombreux essais et articles encyclopédiques.

Le trombone basse Sharman King (BMus, 1970) a connu une carrière longue et diversifiée dans l’Ouest canadien. Pendant ses études à l’Université de la Colombie-Britannique, il a été membre du groupe maison légendaire du Cave Theatre Orchestra dirigé par Fraser MacPherson. Après avoir obtenu son diplôme de l’Université de la Colombie-Britannique en 1970, M. King a rejoint le Buddy Rich Orchestra. Alors qu’il faisait partie du Buddy’s Band, M. King s’est produit en tournée dans 34 états et a joué dans les festivals de jazz de Newport, Monterey et Concord. Après une année passée à jouer du tuba dans un orchestre du club Your Father’s Moustache, M. King a rejoint le corps professoral de l’Université de Calgary où il a enseigné la théorie de la musique et le stage band. Le Stage Band de l’Université de Calgary a présenté des performances avec des artistes de jazz importants tels que Woody Shaw, Oliver Gannon et Ian McDougall, et est réputé pour être le premier cours de stage band à compter en tant que crédit universitaire au Canada.

À Calgary, M. King a rejoint l’Orchestre symphonique d’Edmonton en tant que trombone basse et a lancé une association avec le musicien d’Edmonton Tommy Banks, association qui est toujours active aujourd’hui. À son retour à Vancouver, M. King a rejoint le corps professoral de l’Université de la Colombie-Britannique (trombone et orchestre) ainsi que celui du Collège Capilano (trombone et « commerce de la musique ») et a repris sa carrière de musicien. Il est actuellement trombone basse du Vancouver Opera Orchestra et a été auparavant trombone basse du CBC Vancouver Orchestra. M. King a eu le privilège de se produire avec les artistes Diana Krall, Tony Bennett, Frank Sinatra, Sarah Vaughan, Paul Anka, Jack Jones, Tom Jones, Ray Charles, Burt Bacharach et Luciano Pavarotti. Il est apparu dans plus de trois cents programmes télévisés distribués à l’international, dont MacGyver, la série In Concert d’ITV, la série Tom Jones, la série Paul Anka, Celebrity Review avec Tommy Banks, et de nombreuses séries télévisées de la CBC. M. King est fier d’avoir participé à de nombreuses émissions de radio de jazz de la CBC avec d’éminents musiciens canadiens, notamment Tommy Banks, Bobby Hales, Ian McDougall, Dave Robbins, Ray Sikora, Rob McConnell, Guido Basso, Moe Kauffman et Fred Stride. King est également actif dans la musique « légitime » et dans le domaine de la comédie musicale. Il est membre de l’Orchestre de l’Association de l’Opéra de Vancouver depuis sa création en 1977 et s’est produit à plusieurs reprises dans la fosse de l’orchestre du Queen Elizabeth Theatre pour de nombreuses compagnies de ballet et de comédie musicale, notamment dans Les Misérables, Le fantôme de l’opéra, West Side Story, Hello Dolly et Miss Saigon. Sharman King a été le fondateur et président de Book Warehouse, la célèbre chaîne de librairies à rabais de la Colombie-Britannique. Il est actuellement membre actif du conseil d’administration de l’Orchestre national des jeunes du Canada, de l’ensemble Turning Point, d’EasyPark, de la Downtown Vancouver Association, du Performing Arts Lodge, du Centre de musique canadienne, et du comité consultatif de la bibliothèque de l’UCB. Il est vice-président de l’Association des musiciens de Vancouver et membre du comité de vérification du Vancouver Opera. Il est également membre votant de l’Académie canadienne des arts et des sciences de l’enregistrement.

Sharman King a joué sur de nombreux disques lauréats d’un prix JUNO, comme récemment sur Changing Seasons avec Phil Dwyer et Mark Fewer (Album de jazz contemporain de l’année, 2012). De plus, en 2012, Sharman King a reçu le Prix du maire pour les affaires et les arts et une Médaille du jubilé de diamant de la reine.

La violoniste et compositrice Clare Pellerin a récemment présenté la première de son nouvel œuvre, le Quatuor à cordes ‘Psyche’ avec le Quatuor Grenadier.  Elle a présenté la création canadienne de Visions, un morceau de John Rutter pour violon solo et chorale avec Cantores Celestes en 2018 et a débuté le premier concert canadien de Romeo Scaccia avec le Rondo Capriccioso de Saint-Saëns en 2015.  Elle a enregistré avec Protest the Hero, avec la chorale de la Cathédrale St. James, et pour le compositeur de film James Mark Stewart.

Clare a joué avec plusieurs ensembles dans la région et aux alentours de Toronto, dans l’état de New York, en Californie, et à Singapour, parmi eux les Seiler Strings, Symphonia London, l’Ensemble Eramosa, la Society for New Music, le Emperor Quartet, et le Swing Band de Volker Hartung.  Elle est membre fondatrice du Quatuor Grenadier et est premier violon solo de l’ensemble Unitatis Strings, et deuxième violon solo de l’orchestre Kindred Spirits.  Elle est une récitaliste fréquente à Belmont House et dans la série de concerts Guelph Connections, dans laquelle sa composition Windswept fût présentée récemment en première.

La fille Métis d’un ingénieur de son Canadien-français/Algonquin décoré de plusieurs prix, et d’une altiste Irlandaise-Canadienne, Clare joue le violon depuis l’âge de 5 ans.  Elle a étudié le violon et la composition au Nanyang Academy of Fine Arts à Singapour et à l’Université Colgate dans l’état de New York, et a mérité une Maîtrise en Composition et en Violon à l’Université York à Toronto, où elle était premier violon solo de l’Orchestre symphonique de l’université.  Elle étudie actuellement avec Mayumi Seiler (violon) et Chan Ka Nin (composition), et elle a étudié auparavant avec Adele Armin, Laura Klugherz, Zechariah Goh Toh Chai, et Zhou Tian.  Clare est aussi diplômée d’un Baccalauréat en sciences politiques de l’Université de Toronto et d’une Maîtrise en études politiques de l’Université de Saskatchewan, et elle a suivi une formation en ballet et en flamenco.

Conseils régionaux

Les conseils régionaux sont des organismes consultatifs créés pour promouvoir les buts et objectifs du Centre de musique canadienne dans cinq régions du pays.

Atlantique
C.-B.
Ontario
Prairies
Québec